La petite histoire du tunnel de Roodebeek

Propaganza
Propaganza

Un tunnel, des graffs et le temps qui passe en faisant et défaisant les œuvres des différents collectifs qui sont passés à Woluwe. 

Il y a peu de temps, je vivais encore sur Bruxelles et j’allais souvent dans le parc de la Woluwe. En allant vers le parc des sources, puis le parc malou, on peut découvrir un tunnel près du shopping de Woluwe (arrêt Roodebeek métro ligne 1). Plusieurs fois, je suis restée dans ce tunnel à contempler les différentes fresques.

Sans graffs seulement quelques murs sordides

Pourtant la première fois que j’y étais entré, j’avais rapidement passé mon chemin le trouvant peu avenant. A cette époque aucun graff ne recouvrait les murs sales et une odeur peu ragoutante m’était montée au nez.

Premières photos de graffs en 2013

Les premiers graffs que j’ai pu observer étaient ceux de Locatelli, il y avait probablement un collectifs de street artistes avec lui mais je n’avais pas l’œil assez pointu à l’époque pour prendre en photos les différentes signatures.

On retrouve beaucoup de couleurs et de formes à la fois graphiques et fluides en même temps. Un cheval prenant son élan m’avait frappé par la justesse de ses traits. Plus loin, quelques personnages et un paysage de campagne formait une composition plutôt hétéroclite mais vraiment agréable.

Une nouvelle fresque en 2014

En 2014, le tunnel est remis à neuf et c’est alors qu’une nouvelle composition prend place. Cette fois, ce sont les membres du collectifs Propaganza qui ont été engagé pour réaliser cette superbe composition. Dans des nuances de violet, des visages et du rythme ne manque pas de m’éblouir une nouvelle fois.

Regraffer pour exister

Pourtant, quelques mois après, je rencontrais deux graffeuses qui repeignaient les murs pour apposer leur propre peinture. Sans réellement comprendre et avec leur autorisation, je pris quelques photos de ce moment qui au plus profond de moi me paraissait étrange. Pourquoi repeindre sur une fresque de si bonne qualité? Sentant que les deux graffeuses n’étaient pas trop à l’aise, je me suis rapidement éclipsée.

Le temps passe et les graffs changent

Moins d’un mois après, les graffs amateurs et un peu envahissants avaient été partiellement effacés. Puis par la suite complément remplacé par une nouvelle signature.

Cela fait assez longtemps que je ne suis pas retournée sur les lieux et je ne sais pas dans quel état est ce tunnel mais j’ai bel espoir qu’il soit encore différent à ma prochaine visite.

Connaissez-vous des lieux qui changent souvent grâce aux graffs ?

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire